Point Santé

Avant-propos

Sur cette page, nous allons aborder la santé des chats, de nos chats, mais aussi des chats d'élevage en général.

A l'ère de l'aseptisé et des chatteries qui mettent mille et un tests en avant pour s'auto-proclamer 100% saines, il me semble important de faire un peu de didactique sur le sujet. Le but est de vous permettre d'adopter votre chaton en conscience, de comprendre que lorsque vous achetez un chaton, vous faites entrer dans votre vie un être vivant qui, comme un enfant, peut rencontrer dans sa vie des virus, des parasites, la maladie, un accident ou bien tout simplement la vieillesse !

Nous vous invitons par ailleurs à échanger sur le sujet avec le plus grand nombre d'interlocuteurs possibles : éleveurs, clubs de race, vétérinaires ... Ils vous permettront de constater que d'une personne à l'autre, les avis sont nombreux, divergents, parfois même opposés (...) qu'il faut réussir à faire le tri et se faire son propre avis en adulte.

Plus important que tout : il faut discuter avec votre éleveur et établir une relation de confiance

1. Les parasites externes tels que : Puces, gale des oreilles, teigne

 Mode de transmission 

Gale : par contact direct. Acariens 

Puces : peuvent entrer dans votre maison via vos chaussures, vos vêtements, si vos fenêtres ne sont pas parfaitement étanches etc. Elles pondent sur le chat et dans l'environnement. Les oeufs peuvent éclore longtemps après la ponte ! 

Teigne : par contact direct ET par contact avec les spores qui sont très volatiles donc : dans l'air, sur les vêtements ... Les spores de teigne peuvent rester vivants dans les fibres, les recoins, les plinthes et les planches durant de très nombreux mois.

 Mode de détection 

Gale : le chat se gratte les oreilles. L'oreille est sale et colle parfois. Le cerumen est brun chocolat à noir avec une odeur désagréable. Ne pas confondre avec le cerumen "classique", vous devez contrôler et nettoyer régulièrement les oreilles de votre chat.

Puces : le chat se gratte et a sur son corps des crottes de puces qui ressemblent à des filaments très fins bien noirs. Le chat n'a pas obligatoirement de puces sur lui, les puces changent souvent d'hôte.

Teigne : Les poils tombent par plaque, le champignon crée des lésions rouges généralement en forme de rond. 

 Lutte / Traitements 

Il faut traiter l'environnement et le chat. Traitement à demander à votre vétérinaire pour le chat, et, s'agissant de l'environnement certains produits sont radicaux : la gamme Saniterpen Détergent surpuissant et Désinfectant 90 est très bien. 

 À la chatterie Nekobaa 

  • L'environnement de la chatterie est nettoyé à fond plusieurs fois par semaine.
  • Nous ne mettons pas nos animaux en contact avec d'autres animaux. Pas d'expositions, pas de sorties à l'extérieur pour les chats, pas de saillies externes, pas de copinage avec d'autres chiens pour notre chienne, précautions prises lors des visites chez le vétérinaire, les visiteurs à l'élevage doivent porter des surchaussures et mettre du gel hydro-alcoolique sur leurs mains avant tout contact avec nos chats.
  • A ce jour, nous n'avons pas connu la teigne et nous espérons ne jamais la connaître.
  • Tous les animaux sont traités régulièrement contre les puces, les tiques et la gale des oreilles avec les pipettes anti-parasitaires Stronghold.

2. Les parasites internes : vers et protozoaires

 Mode de transmission 

Transmis généralement par le partage des litières et lors du toilettage mutuel. Certains comme le Thelazia callipaeda sont transmis par les mouches. D'autres peuvent être transportés dans votre environnement via vos chaussures, ou même à votre robinet d'eau potable ! C'est le cas des Giardia dont les kystes peuvent résister plusieurs semaines dans le milieu extérieur et sont résistants à la désinfection au chlore.

 Mode de détection 

Selles molles voire diarrhées, sang dans les selles, perte de poids, vomissements, oeil / yeux / poils ternes, animal apathique ... Pour savoir exactement à quel parasite on a affaire, il faut prélever des selles et demander une analyse en laboratoire. Pour les Giardia, des tests rapides ("quick tests") existent chez votre vétérinaire.

 Lutte / Traitements 

Nettoyer régulièrement l'environnement des chats. Les bacs à litière doivent être changés et désinfectés régulièrement, mieux que la Javel qui est souvent inefficace : passez vos bacs plusieurs minutes sous l'eau bouillante, frottez bien et séchez avec un chiffon propre (préférez le séchage manuel qui aura une action mécanique au séchage à l'air libre).

Administration régulière de vermifuge pour tous les animaux de la maison (cela inclut donc les humains et particulièrement les petits humains).

Pour les perfectionnistes : Si vous avez un budget suffisant : donnez de l'eau en bouteille ! Si cela vous embête, vous pouvez faire bouillir l'eau du robinet :) 

 À la chatterie Nekobaa 

  • Nous vermifugeons plusieurs fois dans l'année les animaux avec les vermifuges Panacur et Milbemax.
  • Tous les jours l'eau est changée, les bols sont lavés. Les chats ont régulièrement dans leur eau de boisson de l'Extrait de pépin de pamplemousse, produit naturel aux vertus anti-parasitaires.
  • Les bacs à litière sont nettoyés et désinfectés plusieurs fois par semaine.
  • Une PCR annuelle sur tout l'élevage est faite une fois par an afin de contrôler et traiter les éventuels parasites qui n'auraient pas été tués par le vermifuge donné tout au long de l'année.

3. Les virus félins

 Mode de transmission 

Coryza : par simple contact, éternuement ou léchage mutuel. Les virus responsables du syndrôme Coryza ne sont pas toujours les mêmes : herpès virus, chlamydia, calicivirus ... Ils sont portés par la plupart des chats, vous pouvez les ramener sur vos chaussures, vos mains, vos vêtements ... 

FIV (virus de l'immunodéficience féline ) : par salive ou sang (lors de bagarres principalement)

FeLV (leucose féline) : par contact direct des muqueuses entre chats, éventuellement par les mains mais la durée de vie dans le milieu extérieur est courte

Coronavirus félin : par le partage des bacs à litière, par le toilettage mutuel, par vos chaussures, vos vêtements ...

 Mode de détection  

Coryza : les virus responsables étant différents, les symptômes sont divers et variés : oeil larmoyant, oeil gonflé, troisième paupière apparente / inflammée, éternuements à répétition, toux, plaies ulcéreuses dans la bouche, salivation intense, difficultés à manger, fièvre, boîterie ... A noter que le vaccin peut donner sur une courte période un ou plusieurs de ces symptômes. 

FIV (virus de l'immunodéficience féline ) : aucun tant que le chat n'a pas de symptômes. Une fois que la maladie se déclare, le système immunitaire du chat deviendra défaillant et le chat finira par mourir d'une pathologie bénigne.

FeLV (leucose féline) : Test rapide ("Quick test") chez le vétérinaire, très fiable mais ne pas le faire juste après le vaccin car cela peut fausser le résultat. Test par PCR en laboratoire.

Coronavirus félin : dans sa forme bénigne et non mutée, le chat peut n'avoir aucun symptôme de toute sa vie ou avoir un épisode passagers de diarrhées. Dans la forme mutée et grave qu'on appelle couramment PIF, le chat peut avoir plusieurs symptômes : épanchements, perte de poids et d'appétit, peau et yeux qui jaunissent, atteintes occulaires, intestinales, nerveuses. 

 Lutte / Traitements 

Coryza : la vaccination aide à prévenir et à lutter contre les virus, il stimule le système immunitaire qui est donc davantage préparé pour combattre le virus. Eviter le contact avec les animaux malades. Renforcer le système immunitaire toute l'année : nourriture de qualité, cure de probiotiques.

FIV (virus de l'immunodéficience féline ) : aucun traitement à ce jour. En élevage, les parents et tout nouvel arrivant doivent être testés. Eviter les saillies externes et bien faire les tests avant / après.

FeLV (leucose féline) : la vaccination est très efficace ! Si votre chat doit sortir : vaccinez-le contre la leucose ! C'est impératif. N'oubliez pas de faire le rappel à un an puis tous les 3 ans.

Coronavirus félin : pour la forme bénigne, en cas de diarrhées, les vétérinaires administrent généralement un anti-biotique et des probiotiques pour restaurer la flore. Pour la forme mutée et grave, il existe un traitement sans autorisation de mise sur le marché français. En France de nombreux éleveurs l'ont testé avec succès ! Le traitement reste cher : entre 1500 et 3000€ selon le poids du chat et la forme de la PIF.

 À la chatterie Nekobaa 

  • Nous vaccinons nos chats contre le Typhus, le Coryza et la Leucose.
  • Nos chats sont testés FIV / FelV négatifs.
  • Nous renforçons leur système immunitaire toute l'année avec des cures régulières de probiotiques.
  • Nous donnons des croquettes de différentes tailles pour les forcer à bien croquer, de la viande régulièrement pour bien mastiquer, et ce afin d'éviter le tartre (dans lequel les bactéries peuvent se développer et proliférer).
  • L'environnement est nettoyé plusieurs fois par semaine afin d'éviter tout pathogène de se développer.
  • Nous travaillons en coronavirus positif, faible charge. Par choix. A ce jour, aucun de nos chats ou chatons n'est décédé de la PIF.

Notes et réflexions personnelles

  • Le chat est un porteur sain par excellence, il peut cohabiter parfaitement durant toute sa vie avec certains virus sans que vous sachiez jamais qu'il aura eu ces virus en lui. 
  • A ce jour (été 2020), nous n'avons jamais eu de coryza à la chatterie, aucun de nos chatons n'a développé de PIF.
  • La mutation du coronavirus en PIF est assez rare chez les chatons issus d'élevages faiblement positifs au coronavirus et dont les conditions de vie et de bien-être animal sont respectées tant chez l'éleveur que chez l'adoptant. Le fait que la chatterie soit négative ou positive en coronavirus ne devrait jamais être un argument de vente selon moi. C'est un choix d'élevage. Chaque éleveur voit midi à sa porte et fait au mieux pour ses animaux. À la chatterie, nous pensons qu'un chaton n'ayant jamais été confronté au coronavirus a de très fortes chances d'en décéder lorsqu'il le rencontrera; de nombreuses expériences vont dans ce sens malheureusement. A l'inverse, un chaton étant porteur du virus même faiblement depuis sa naissance n'a que 5% de chance de voir son coronavirus muter en PIF.

4. Maladies génétiques

Nous effectuons pour chaque nouvel arrivant le test génétique de la PKD pour nous assurer que nos chats sont génétiquement sains et ne risquent pas de transmettre à leur descendance une maladie génétique évitable.

PKD (polykystose rénale) : maladie rénale qui fait des kystes remplis de liquide sur les reins du chat menant à une insuffisance rénale chronique. Le chat finit généralement par être euthanasié pour éviter les souffrances inutiles. A noter qu'un chat positif PKD peut vivre de très longues années, parfois plus de 10 ans, sans que la maladie ne se déclare.

5. La vieillesse, les accidents, la vie !

Notre rôle en tant qu'éleveur est de tout faire pour que votre chaton soit en bonne forme physique et mentale. Une fois que nous vous la confions, vous êtes responsable de cette vie et il faut accepter ce pacte jusqu'au bout :

  • un matin, votre chat fera peut-être l'andouille dans l'arbre à chat et se cassera une patte ! Pour éviter les gros frais vétérinaires, pensez à prendre une mutuelle. Surtout si vous n'avez qu'un chat, cela peut être intéressant.
  • votre chat va vieillir et avec la vieillesse viennent parfois des petits inconvénients : arthrose, humeur de grincheux, difficulté à faire sa toilette, déprime ... à vous de faire en sorte de prendre bien soin de lui jusqu'au bout !! Et, le cas échéant, de lui offrir de la dignité dans sa fin de vie. 
  • votre jeune chat venant d'une famille nombreuse (de chats) se sentira peut-être un peu seul, s'ennuiera peut-être; déprimera peut-être ... à vous de le comprendre et si vous le pouvez, lui offrir un compagnon de vie OU être plus présent pour lui !

Vous adoptez un être vivant avec des besoins physiologiques, physiques, psychologiques et matériels. Il vivra de longues années à vos côtés. Nous avons essayé de lui donner le meilleur départ possible, on compte sur vous pour la suite !